108 Rue du Général Moulin, 14000 Caen 02 31 07 92 32 caen@auditionconseil.fr

ouie logo 2015

Le chef d’entreprise, dirigeant de Tesla et Space X, en cours de rachat de Twitter, est également le co-fondateur d’une start-up qui fabrique des implants cérébraux. Ceux-ci pourraient traiter les acouphènes « dans moins de 5 ans », d’après Elon Musk.

Elon Musk et les acouphènes

Implant Neuralink

Neuralink est une jeune entreprise qui développe des interfaces neuronales implantables. Les applications de cette technologie, qui en est à l’étape de l’expérimentation animale, pourraient être la communication directe entre le cerveau et les applications numériques (commandes par la pensée) ou des solutions thérapeutiques pour des maladies neurologiques, des lésions de la moelle épinière… Répondant à une question sur Twitter, cette semaine, Elon Musk a estimé que l’implant de Neuralink pourrait « sans aucun doute » (« definitivement ») traiter les acouphènes, « potentiellement dans moins de 5 ans ». Il justifie succinctement cette indication par l’augmentation du nombre d’électrodes portées par l’implant.

 

La piste de l’implantation cérébrale pour traiter les acouphènes n’est pas nouvelle mais n’a pour l’instant pas apporté de résultats définitifs aux patients acouphéniques. L’étiologie étant toujours incertaine et les symptômes très hétérogènes d’une personne à l’autre, l’hypothèse d’une réponse thérapeutique unique est toujours à prendre avec prudence. Pour l’instant, l’« interface cerveau-ordinateur » de Neuralink n’a jamais été implantée sur un humain et ce type de test a déjà été plusieurs fois repoussé. On est donc encore loin de toute autorisation par les autorités sanitaires.

Pour le moment, les appareils auditifs et leurs générateurs de bruits sont les meilleures solutions pour contres les acouphènes.

 

Source : Ouïe Magazine

Audition Conseil, 108 bis, rue du Général-Moulin (La Maladrerie). Tél. 02 31 07 92 32. Lundi au jeudi de 9 h 30 à 12 h 30 et de 14 h à 18 h.

Voir l’article